Société de défense des animaux, Nice, (SDA) site officiel

Navigation


Imprimer cette page

La leucose féline

La leucose féline, ou FeLV, est une maladie virale mortelle spécifique des chats. Elle est extrêmement contagieuse : un simple contact avec un chat malade suffit.


La contamination peut se faire par contacts directs entre chats, ou par la litière et la gamelle. La transmission est également possible, de la chatte aux chatons, durant la gestation. Le virus responsable agit en détruisant peu à peu les défenses immunitaires de l'animal, ce qui le rend particulièrement vulnérable à tout autre agent microbien.


La contagion est favorisée lors de rassemblements de chats. Enfin, les chatons de 4 à 8 semaines sont particulièrement sensibles à la leucose féline.


La phase d'infection est brève et passe inaperçue. Elle provoque une fièvre passagère et une réaction ganglionnaire.


Pendant les 3 années suivantes, il n'y a aucun symptôme. Enfin, la phase terminale survient.
Elle peut se manifester par des troubles de la reproduction, des avortements et des chatons morts nés. Souvent, elle est accompagnée par l'apparition de tumeurs, des anémies et des atteintes du cerveau. La leucose féline conduit irrémédiablement vers la mort à long terme.


L'espérance de vie est de 3 à 5 ans, lorsque ce sont de jeunes chats qui sont atteints.


Le diagnostic peut être réalisé instantanément chez le vétérinaire par un prélèvement de sang. Il pratiquera 2 tests à 1 mois d'intervalle pour avoir une certitude sur le statut sanitaire du chat.


Habituellement, les vétérinaires réalisent à la fois le test FeLV et les tests FIV et PIF (péritonite infectieuse féline).


Le traitement est illusoire : il ne permet que de limiter les complications bactériennes.


La meilleure prévention est la vaccination contre le virus FeLV. Elle peut être pratiquée à partir de 3 mois. Le vétérinaire fera 2 primovaccinations à 1 mois d'intervalle, puis 1 rappel annuel.


Pour être efficace, toute vaccination doit être précédée d'un dépistage. Il n'existe pas de vaccins pour les maladies FIV et PIF.


Lors d'achat ou d'adoption d'un chat, il est toujours préférable de faire un test de dépistage afin de connaître le statut sanitaire de l'animal et d'éviter les contaminations aux autres chats.





© Copyright 2010-2017 - SDA Nice    Webmaster : sdanice@free.fr