Société de défense des animaux, Nice, (SDA) site officiel

Navigation


Imprimer cette page

Les petits animaux de compagnie

Ce sont les grands oubliés de la protection animale. Tout le monde pense d’abord : chien - chat - animaux de ferme - oiseaux sauvages…


Mais …


Qui pense au poisson rouge qui se morfond et meurt au sens propre de lente misère physiologique tant ses conditions de détention ne correspondent pas à ses besoins ?


Qui pense au canari dont la cage minuscule arrimée au volet subit le vent, les intempéries sans que personne ne s’en émeuve, surtout pas les propriétaires !!


Qui pense au lapin nain qu’on abandonne au coin d’un bois car il a cessé rapidement d’amuser, et nettoyer la cage, c’est fastidieux ?


Qui pense au cochon d’Inde qui tourne en rond dans une cage souvent trop petite, sans aucun aménagement ? (les cochons d’Inde doivent avoir une « cabane » où ils aiment se cacher. C’est cruel de les détenir dans une cage non équipée d’une cabane)


Qui pense au hamster et à la souris, condamnés à avoir pour seul univers une roue qui lui donne une pâle illusion de vastes espaces ? Ils finissent, eux aussi, trop souvent, lâchés en pleine nature où ils ne peuvent évidemment pas survivre plus de quelques jours…


Qui pense à la tortue de Floride ou d’ailleurs dont la vie n’est qu’une mort lentement distillée au fil des jours, tellement elle est éloignée de son environnement naturel ?


La liste hélas n’est pas exhaustive !


dessin


Oui, les petits animaux de compagnie sont sans doute quantitativement les plus abandonnés et qualitativement souvent les plus malheureux.


Exemple :

Un monsieur est venu nous confier une souris. Sa cage neuve ne correspondait pas du tout à ses besoins. Elle n’avait aucun aménagement, à part une « chambre » transparente où elle se réfugiait des heures durant sans bouger.


La souris reccueilli et l'aménagement de la cage a été faite de manière artisanale, mais terriblement ludique et pour la somme modeste de : 0 €. Il suffit de récupérer des petites boites cartonnées, de pratiquer des tunnels avec des rouleaux d’essuie-tout, de créer des plans inclinés en carton ondulé, de laisser à la disposition des mouchoirs jetables coupés en morceaux… et voilà la cage devenue parc d’attraction. Cette souris autrefois passive, est devenue très active, passe son temps à fabriquer des nids, à changer de « chambre » (sa préférée étant une boite vide de mouchoirs jetables) .


cage souris


Vous tous qui avez de petits animaux : pensez qu’ils n’ont pas seulement besoin d’eau et de nourriture, mais de vie sociale, d’occupation, d’espace.

Bien sûr, le type de vie que nous pouvons leur offrir ne correspond pas, de toute façon, à leurs besoins spécifiques et d’une manière générale, lorsqu’on aime les animaux, on doit éviter d’en acheter, et surtout bannir l’idée de cage, quelle qu’elle soit … !!




sda nice





© Copyright 2010-2017 - SDA Nice    Webmaster : sdanice@free.fr