Société de défense des animaux, Nice, (SDA) site officiel

Navigation


Imprimer cette page

Risques liés au sevrage précoce du chaton

Il est d’usage de penser qu’un chaton peut être séparé de sa mère dès qu’il est capable de s’alimenter seul. Ce sevrage alimentaire se fait vers 6 semaines, et il n’est pas rare que les chatons soient adoptés à cette période.


Il faut savoir qu’à cet age, le chaton est loin d’avoir acquis les bases indispensables qui feront de lui un adulte équilibré.


Le développement du chaton se fait par phase, et chaque étape est déterminante pour qu’il devienne un chat stable du point de vue émotionnel. Pour comprendre l’importance de ce développement, il est nécessaire d’en connaître les différentes étapes :


Pour une bonne familiarisation à l’homme, le chaton devra aussi être manipulé quotidiennement durant ces étapes successives (30 minutes par jour au minimum), de préférence par différentes personnes et dans un contexte agréable et positif pour lui. Il va de soit qu’il ne faut pas tomber dans l’excès inverse, il convient de respecter ses heures de sommeil et de ne pas laisser les enfants manipuler les chatons de façon excessive.


Toute cette période d’apprentissage est primordiale pour l’équilibre futur du chaton. Un chaton enlevé à sa mère dès le sevrage alimentaire, sera privé d’une grande partie de la phase d’apprentissage et de socialisation nécessaire à faire de lui un adulte « bien dans ses pattes ».

On comprend donc aisément qu’un chaton ayant grandi dans de mauvaises conditions environnementales, ayant été enlevé trop tôt à sa mère (parfois avant le sevrage alimentaire), dont la mère est elle-même peu stable sur le plan émotionnel, ou n’ayant eu aucun contact avec l’humain dans les premières semaines de sa vie, aura de fortes chances de présenter des comportements gênants.

Cela explique pourquoi on retrouve fréquemment ces comportements chez le chat (tels que : incapacité à contrôler ses morsures et griffures lors du jeu, agressivité envers ses congénères ou envers l’humain, malpropreté etc…), voire de vrais troubles du comportement, puisqu’il n’aura pas appris à contrôler correctement ses émotions.


Il est fréquent que les chatons sevrés trop précocement développent un hyper-attachement à leur maître, avec pour conséquence des signes de détresse en l’absence des personnes connues. Cela implique également une hyper-émotivité (crainte ou excitation excessive), des réactions agressives surtout au cours du jeu, des difficultés d’adaptation, des comportements d’agitation fréquents (type hyperactivité)…


Il est donc souhaitable de ne pas séparer un chaton de sa mère avant l’age de 3 mois, l’age idéal d’adoption se situant vers 5-6 mois. Malheureusement cela n’est pas toujours possible, et on ne peut dans ce cas être sûr que les chatons auront un bon équilibre psychologique.

Beaucoup auront des risques d’être perturbés à l’âge adulte, mais il y a fort heureusement des exceptions : une vie sans trop de contraintes ou d’interdits, un accès libre à l’extérieur, un environnement tranquillisant, un autre chat pour partager les jeux et la bienveillance du maître sont autant d’atouts pour compenser les manques de la petite enfance du chat !



Sylvie Chantre

Comportementaliste Spécialiste du Chat








© Copyright 2010-2017 - SDA Nice    Webmaster : sdanice@free.fr