Société de défense des animaux, Nice, (SDA) site officiel

Navigation


Imprimer cette page

Une vie de chat errant

Une vie de chat « errant » c’est :


Etre condamné à vie à subir la pluie et le froid en hiver, n’avoir jamais les caresses ni le confort tant aimé,


elle dort sur le parking, à même le sol, par tous les temps…


Se reproduire sans fin, insuffisamment nourrit si le protecteur n’a pas les moyens d’assurer la nourriture pour un groupe de plus en plus important (une seule chatte non opérée a très rapidement une trentaine de descendants en deux ans..)


chats errants

Ils sont quatre.. (photos prises à Nice). S’ils ne sont pas stérilisés combien seront-ils dans un an, cinq ans ?


Se retrouver du jour au lendemain sans plus aucune nourriture si le protecteur est hospitalisé, décède ou déménage sans avoir trouvé de remplaçant (ce qui arrive hélas très souvent !)


chats errants

Si leur nourrisseur déménage ou décède, qu'adviendra-t-il d'eux ???


Etre capturé par la fourrière et euthanasié. Or, les fourrières ne connaissent pas de trêve et capturent même en période d’allaitement, et les petits orphelins sans leur maman, mettent des jours à mourir de faim si on ne les trouve pas ou si un prédateur n’abrège pas leur calvaire…


Mourir lentement dans la solitude de maladies souvent terribles (pathologies buccales par exemple, tumeurs diverses..), ou empoisonnés, ou de blessures (piège, choc avec une voiture, attaque de chiens..) sans avoir pu être soignés car sauvages et impossible à capturer (sauf pour les groupes dont le protecteur possède une trappe, ce qui est rare).


C’est aussi des chats emmurés vivants par les différents organismes de HLM qui obturent des appartements squattés (c’est arrivé plusieurs fois à Nice).


Est-il aussi besoin de décrire la vie épouvantable des chatons et chats des cités, en proie aux pires exactions ?


En dehors de cela, il faut souligner la détresse morale des nourrisseurs, souvent âgés et sans grandes ressources, qui nourrissent des dizaines de malheureux, au prix de sacrifices financiers (certaines personnes que nous connaissons se privent de manger pour faire survivre leurs petits protégés), en ayant l’angoisse qu’il leur arrive un problème de santé ne leur permettant plus de s’en occuper.

Sans compter l’épuisement de s’approvisionner en centaines de boites de nourriture chaque mois.


Le problème des chats errants est aussi un terrible problème humain causé par l’inconscience de propriétaires de chats qui laissent naître des portées suivies de placements de mauvaise qualité dont les conséquences reste la même au bout de quelques mois : l’abandon, est le début de toute cette chaîne de malheurs.


(pour plus d’informations sur les chats errants, vous reporter à nos rubriques « abri pour chats », « prolifération », « 2000 abandons par an dans les Alpes Maritimes »)




sda nice (y.o.)





© Copyright 2010-2017 - SDA Nice    Webmaster : sdanice@free.fr